űAwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Mod%C3%A8le:Shoushi09&printable=yes&printable=yesF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/index358e.htmldelayedwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Mod%C3%A8le:Shoushi09&printable=yesF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/index358e.html.zxŁ[Ž]ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÈ ŚńPOKtext/htmlutf-8gzip@Ű7PÿÿÿÿÿÿÿÿŐș!WSat, 16 Aug 2014 13:14:36 GMTć!°1ïpêêĐêđ)ïPêą[Ž]ÿÿÿÿÿÿÿÿ”P ModĂšle:Shoushi09 - WikiHay

ModĂšle:Shoushi09

Un article de WikiHay.

Jump to: navigation, search
1er mars 2005, numéro 9, page 1/2

Nouvelles de Shoushi

RĂ©daction : Armen Rakedjian


Porche en face de l’école de musique de Shoushi


Maison traditionnelle rue des thermes de Shoushi


HĂŽtel en cours de reconstruction

MĂ©tĂ©o Shoushi :
Temps : Beau ciel bleu
Temp.: 10/15°C

Coordonnées
Shoushi group
M. Armen Rakedjian
TĂ©l.:00-374-773-1255

Pour recevoir par mail les Nouvelles de Shoushi
s’inscrire par mail :
r.armen@laposte.net
(RĂ©ception N° 8 : 105 inscrits)

1) Hiver Ă  Shoushi
Le rocher de Shoushi est renommĂ© pour son climat sibĂ©rien, en opposition Ă  StĂ©panakert dans la vallĂ©e carractĂ©risĂ©e par un hiver doux. Cette annĂ©e a Ă©tĂ© marquĂ©e par 3 semaines de froid intense (en dessous des -10°C). Si il a trĂšs peu neigĂ© le millimĂštre de neige quotidien et le givre ont donnĂ© aux arbres une blancheur resplandissante. De toute beautĂ©. Et d’autant plus le premier matin oĂč le brouilard a laissĂ© la place au premier ciel bleu. Vers le 10 fĂ©vrier, la lumiĂšre Ă©tait Ă©clatante, la blancheur Ă©tincellante. De mĂ©moire de locaux cela faisait 10 ans qu’un tel froid n’avait pas Ă©tĂ© observĂ©. Je me suis fait plaisir, photographiant ce dĂ©cor extraodinaire. Le problĂšme c’est qu’un accident sur mon ordinateur a effacĂ© toutes les photos qu’il contenait. Vous croierez donc mon rĂ©cit.
Chacun ici s’est rapelĂ© que l’an dernier Ă  la mĂȘme Ă©poque l’hiver Ă©tait si clĂ©ment que la petite chemise Ă©tait sufisante et que la consommation de bois pour chauffer les maisons avait Ă©tĂ© exeptionnellement faible. Le mĂštre cube de bois coĂ»te environ 10 dollars. Du printemps Ă  l’automne chaque famille accumule son bois de l’hiver. Cette annĂ©e nombreux sont ceux qui se sont retrouvĂ©s Ă  cours. Dans ce cas, les shoushĂ©tsis ont deux possibilitĂ©s : commander Ă  un habitant du vilage de Karintag ou aller en forĂȘt Ă  la recherche de bois mort. Jusqu’à il y a peu, c’était les parquets, les encadrements de fenĂȘtres et les meubles que l’on brulait pour se chauffer. C’est ainsi que la nĂ©cessitĂ© de se chauffer a largement participĂ© Ă  donner Ă  Shoushi l’aspect qu’on lui connait aujourd’hui : des bĂątiments construits sans fenĂȘtres, sans parquet, sans bois. D’autres ont Ă©tĂ© plus futĂ©s et ont accumulĂ© fenĂȘtres et portes qu’ils vendent dĂ©sormais Ă  ceux qui rĂ©novent les ruines !
Une autre consĂ©quence du froid est le gel des conduites d’eau. C’est ainsi que pendant ces semaines de froid intense, nombre de familles ont connu des restrictions en eau. Les premiers jours de beaux temps Ă©tant marquĂ©s par la rĂ©cupĂ©ration des eaux de toiture (fonte de la neige) pour pouvoir faire la lessive et la vaisselle. Mais dans ces moments la solidaritĂ© est de mise et ceux qui ont des rĂ©servoirs remplissent les seaux de ceux qui n’en on pas. Il y a aussi des Ă©changes d’un bĂątiment Ă  l’autre, l’un recevant un jour, l’autre un autre jour... On allume des feux pour Ă©viter que les canalisations Ă  l’air libre ne gĂšlent... Pour employer un terme armĂ©nien : yola en gnoum (on se dĂ©brouille). Et la vie suit son cours.

2) Un village de la rĂ©gion de Shoushi : Karintag
Le village de Karintag (qui se traduit « Sous le rocher Â») est situĂ© au pied de la falaise de Shoushi. Il est connu pour sa localisation et sa rĂ©sis-tance hĂ©roĂŻque lors de la guerre de libĂ©ration. Seul village armĂ©nien de la rĂ©gion, il n’a jamais Ă©tĂ© pris par les azĂ©ris. Le 9 mai 1992, Shoushi Ă©tait libĂ©rĂ©e grĂące Ă  une avancĂ©e de tous les cĂŽtĂ©s, y compris depuis la falaise. Un groupe de 200 hommes emmenĂ©s par BĂ©cor Ashod avait alors escaladĂ© la falaise Ă  mains nues, des dizaines de kilos d’armes sur le dos.

----
1er mars 2005, numéro 9, page 2/2
3) Actualité
Les Nouvelles de Shoushi n’ayant pas paru le 15 fĂ©vrier de ce mois, revenons sur la dĂ©lĂ©gation du groupe de Minsk (chargĂ© d’encadrer les nĂ©gociations pour parvenir Ă  une solution pacifique) qui a visitĂ© le Karabakh fin janvier-dĂ©but fĂ©vrier. Les reprĂ©sentants internationnaux ont fait part de leur satisfaction concernant la qualitĂ© de l’organisation de leur sĂ©jour et de leurs visites (de toutes les rĂ©gions contrĂŽlĂ©es par le Karabakh pour vĂ©rifier, Ă  la demande de l’AzerbaĂŻdjan, que les habitants soient bien des rĂ©fugiĂ©s dans les rĂ©gions frontaliĂšres, anciennement occupĂ©es par l’AzerbaĂŻdjan). Ils ont apprĂ©ciĂ© leur libertĂ© totale de mouvement et la possibilitĂ© d’avoir des entretiens totalement privĂ©s avec tous les habitants des villages. Les membres de la dĂ©lĂ©gation n’ont eu de cesse de rĂ©pĂ©ter que ce sĂ©jour avait un carractĂšre technique et non politique. Dans les semaines Ă  venir ils devraient remettre le rapport de leur mission et faire connaĂźtre les conclusions de leurs observations et de leurs entretiens. Il ne va sans dire que ce rapport ne manquera pas d’alimenter les discussions Ă  venir, donnant matiĂšres Ă  discuter pour de nombreux dossier. A commencer par le soutien aux rĂ©fugiĂ©s de la guerre habitant au Karabakh et qui n’ont jamais reçu la moindre assistance de la part de la communautĂ© internationale, Ă  la diffĂ©rence de ceux enregistrĂ©s en AzerbaĂŻdjan ou en ArmĂ©nie. Les autoritĂ©s karakhtsis s’intĂ©ressent Ă  leur tour Ă  mener la mĂȘme Ă©tude dans les rĂ©gions armĂ©niennes occupĂ©es aujourd’hui par l’AzerbaĂŻdjan. DĂ©jĂ  l’observateur russe du groupe de Minsk a expliquĂ© que plusieurs appartements du quartier armĂ©nien de Bakou Ă©taient dĂ©sormais peuplĂ©s par des azĂ©ris non rĂ©fugiĂ©s de la guerre.

La semaine derniĂšre a Ă©tĂ© marquĂ©e par la visite de Apo Boghgian, directeur de la sociĂ©tĂ© Gardman. Cette sociĂ©tĂ© regroupe les investissements d’entrepreneurs du monde entier et principalement de Los Angeles. En 2000 ils ont commencĂ© Ă  travailler au Karabakh en rĂ©novant la fabrique de pain de StĂ©panakert et en ouvrant le premier hĂŽtel de Shoushi (et le seul Ă  ce jour). L’an dernier, ils ont commencĂ© la rĂ©novation du plus grand bĂątiment de Shoushi (9 niveaux). L’objectif est de participer au renouveau Ă©conomique de la ville en la redotant d’une structure d’accueil de grande capacitĂ©. Le projet est beaucoup plus vaste que l’ouverture de cet hĂŽtel. Il est prĂ©vu un investissement global de plusieurs millions de dollars sur 2 ans.

Depuis plusieurs mois Ă  prĂ©sent deux jeunes filles sĂ©journent Ă  Shoushi : Bryoni du Royaumme-Unis et Julia des Etats-Unis. Elles sont venues en volontaires pour amĂ©liorer le niveau d’anglais des shoushĂ©tsis. Elles ont commencĂ© Ă  travailler avec les professeurs des Ă©coles et depuis un mois elles proposent des cours d’anglais hebdomadaires. 4 groupes de niveau ont Ă©tĂ© formĂ©s, les cours sont gratuits et libre d’accĂšs. VoilĂ  une initiative des plus utiles qu’il Ă©tait bon de citer. A noter que les deux jeunes filles se sont rencontrĂ©es il y a deux ans Ă  Vanatzor, elles y ont suivi des cours pour apprendre l’armĂ©nien qu’elles ne connaissaient pas du tout. Elles le parlent dĂ©sormais avec une aisance dĂ©concertante.

4) Site internet du MAE : www.karabakhtelecom.com
Dans ce numĂ©ro je vous prĂ©sente le site internet de la compagnie nationale des tĂ©lĂ©communications du Karabakh. En 2004 elle fut la compagnie qui a rĂ©alisĂ© les investissements les plus importants dans la rĂ©gion : 15 millions de dollars principalement affectĂ©s Ă  l’amĂ©lioration de la qualitĂ© des communications tant tĂ©lĂ©phonie fixe que mobile et internet. Sur le site vous pourrez dĂ©couvrir les cartes de couverture au Karabakh. Le slogan de la compagnie est « Always at reach Â» (en anglais, traduit en armĂ©nien « misht hasaneli Â»). Le tĂ©lĂ©phone a encore de gros dĂ©faut, mais les progrĂšs sont perceptibles et de semaines en semaines des changements sont observĂ©s. Par exemple, la semaine l’entreprise a opĂ©rĂ© des modifications importantes Ă  Shoushi. DĂ©sormais le lien internet est de bien meilleure qualitĂ©. La couverture des tĂ©lĂ©phones portables a aussi Ă©tĂ© trĂšs largement amĂ©liorĂ©e ces derniers mois.
cliquez ici pour un retour vers l'Ă©talage des Carnets de Shoushi