űAwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Mod%C3%A8le:Shoushi22&printable=yesF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/index28f0.htmldelayedwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Image:Nouvelles_de_Shoushi_22_02.jpgF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/index28f0.html.zxNŽ]ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÈ ŚńZOKtext/htmlutf-8gzip88ZÿÿÿÿÿÿÿÿŐș!WSat, 16 Aug 2014 13:14:36 GMTÁ°1ïpêêĐêđ)ïPêNŽ]ÿÿÿÿÿÿÿÿÆZ ModĂšle:Shoushi22 - WikiHay

ModĂšle:Shoushi22

Un article de WikiHay.

Jump to: navigation, search
1er décembre 2005, numéro 22, page 1/2

Nouvelles de Shoushi

RĂ©daction : Armen Rakedjian ; Hagop ZĂ©kian
Shoushi la nuit


Maison typique comme dans tous village


Vilageois du village en pose sur son balcon


Joueurs de nardi



MĂ©tĂ©o Shoushi :
Temps: Soleil
Temp.: 15°C

Coordonnées
Shoushi group
M. Armen Rakedjian
TĂ©l.: (374) 972-31255
www.shoushi-group.com

Pour recevoir par mail les Nouvelles de Shoushi
s’inscrire par mail :
r.armen@laposte.net

Novembre : Phonethon en France et ici

DĂąte : le 17 novembre au matin ;
Nom de code de l’ opĂ©ration qui va dĂ©buter : PHONETHON
Effectif de la premiĂšre vague : une trentaine de volontaires !
Lieu : Lyon, dans un local aimablement mis a disposition par France tĂ©lĂ©com ! La troupe s’engouffre et se retrouve dans une salle, claire, nette ou une quinzaine de tables sont alignĂ©es comme pour la parade, sur chaque table, en colonne par deux sont alignĂ©s des ordinateurs, a cotĂ© de chacun deux, un tĂ©lĂ©phone prĂȘt a l’emploi tout est ok ! tout est en place, gommes, crayons, il ne manque pas un bouton de guĂȘtre, l’opĂ©ration est imminente ! elle va commencer !
LĂ©gĂšrement en retrait, sur une position qui permet une vue d’ensemble, le groupe de commandement est a son poste, plusieurs semaines auparavant l’Etat Major a Ă©tudier, observĂ© peaufinĂ©, prĂ©vu, des plans ont Ă©tĂ© conçus, les moyens dĂ©bloquĂ©s, les rĂ©serves prĂ©vues, mĂȘme l’intendance qui, elle, a prĂ©cĂ©dĂ© la troupe !
A  09.00 heures G.M.T le chef d’E.M , que je nommerai N  ( sĂ©curitĂ© oblige )aprĂšs  les derniĂšres recommandations d’ usage lĂšve le bras ..... le Top est donnĂ© !
Comme un seul homme la troupe se prĂ©cipite , gommes et crayons entrent en action , les tĂ©lĂ©phones crĂ©pitent !on se lance sur les ordi , les volontaires dĂ©gainent leurs tĂ©lĂ©phones , la bataille a commencĂ©e !!
Bataille toute pacifique  celle lĂ  , Dieu merci , la mission ;.... simple .....; contacter le maximum de compatriotes,   particuliers  , entreprises ,pas de quartier  !!!!l   ..... tout le monde doit , devrait y passer ! pardon je veux dire ĂȘtre contactĂ© !
Le  but  , sensibiliser   ,expliquer le pourquoi de cette opĂ©ration , le pourquoi de ce PhonĂ©ton ,dire simplement haut et fort que nous tous les    """ ian""" sommes concernĂ©s par cette initiative ,
Les murmures du dĂ©but ,se transforment en brouhaha, on parle haut , on parle fort , il faut convaincre, le correspondant anonyme, que l’ on vient de contacter , lui dire , expliquer ,le pourquoi , le comment, des mots reviennent souvent « Fonds armĂ©nien de France, phonĂ©ton, bĂ©nĂ©voles, Karabagh, Ă©coles ,dispensaires, irrigation, compatriotes Â», ces mots crĂ©pitent a l’ infini, il faut absolument atteindre l’objectif, il faut convaincre, encore et encore, et toujours, il faut absolument dĂ©crocher une promesse de don, pour rĂ©aliser les projets en cours, pour le Karabagh, pour les Karabartsis, eux qui on tant donnĂ©!, parfois la rĂ©sistance est forte, l’interlocuteur oppose une dĂ©fense bizarre  : « je dois rĂ©flĂ©chir, en parler a ma femme, ou a mon mari (
)! Â»
Mais la troupe a reçu des consignes prĂ©cises, elle exĂ©cute les ordres, pas de commentaires, pas de dommages collatĂ©raux, on remercie, on salut et on va de l’avant ! il y a aussi, disons le, des coups..... de fil qui font mouche, et qui vous remonte le moral : « PHONETON ! Ah !!! je vous attendais bien sur que je veux participer !! Â» et la promesse de don suit immĂ©diatement !!! on aurait envie d’embrasser ce compatriote anonyme, on remercie et on va de l’avant ! Parfois un cri jaillit ( je vous rassure pas un cri de douleur , mais de joie) et l’ on entend dominant la mĂȘlĂ©e, « 200 EUROS !!!! Â», un volontaire fou de joie vient d’ atteindre sa cible, son objectif !!
Parfois la fatigue et la tension nerveuse forcent certains a prendre un moment de rĂ©pit, ils sont immĂ©diatement pris en charge par l’équipe de l’ intendance qui leur remonte amicalement le moral, un verre d’ eau, un cafĂ© bien venu, les choses on Ă©tĂ© bien faites, il ne manque ni le saucisson, ni le camenbert, ni de merveilleuses patisseries !!, le beaujolais n’étant pas encore arrivĂ©, le cotes du rhone faisait trĂšs bien l’affaire !! RequinquĂ©s, remontĂ©s a bloc, l’ Ă©quipe retournait a la bataille.
Puis il y eut la relĂšve , les uns furent remplacĂ©s par d’ autres tout aussi motivĂ©s . des jeunes des moins jeunes , et des pas  encore trop vieux ; on se serait crut  a VALMY !!
le combat dura 4 jours , et trois nuits ( lĂ  j’ en rajoute ).a la fin du 4 eme jours a la nuit largement tombĂ©e vers 21.00 heures  G.M.T le combat cessa !!
Les yeux se portĂšrent sur le compteur qui totalisait les dons ; ....et des hourras!! hourras de joie sortirent des poitrines , l’ objectif Ă©tait atteint , voire mĂȘme largement dĂ©passĂ© ! si ce n’ Ă©tait un secret militaire je te donnerais le rĂ©sultat , mais je ne peux pas !! mais si tant pis je passe outre le devoir de rĂ©serve ... le rĂ©sultat mon cher Armen : 980.000 euros de promesses , largement plus que l’ annĂ©e prĂ©cĂ©dente!
La bataille Ă©tait gagnĂ©e ,de haute lutte ,mais nous aurons a livrer d’ autres batailles .la mission n’ est encore terminĂ©e .
A l’ annĂ©e prochaine  yĂ©tĂ© Asdouvaz ouzĂ© !
Hagop ZĂ©kian
1er décembre 2005, numéro 22, page 2/2
2) Un village de la rĂ©gion d’AskĂ©ran : Madjkalashen
Voici un village dont le nom ne dit rien et pourtant. Il est plus connu par le haut lieu de la culture armĂ©nienne qui se trouve sur son territoire : le mnastĂšre d’Amaras. le monastĂšre ou Mesrop Mashtots a donnĂ© ses premiĂšres leçons d’armĂ©nien, ou plutot de l’alphabet qu’il a crĂ©Ă© en 405. Le monastĂšre est toujours lĂ , Ă  abriter toutes sortes de lĂ©gendes et de rĂ©alitĂ©s perdues, comme ce tunel de plusieurs kilomĂštres de long qui aurait permis en son temps aux moines retranchĂ©s d’échapper Ă  leurs ennemis. Aujourd’hui encore vous pourrez visiter son extrĂ©mitĂ© en sous-sol.

3) Actualités
Illumination de la rue Ghazantchetsots la nuit :
Sans aucune annonce prĂ©alable, sans que rien ne pouvait laisser le prĂ©sager, les ShoushĂ©tsis ont eu le plaisir de dĂ©couvrir le confort d’une avenue Ă©clairĂ©e la nuit. Si la rĂ©novation de la rue Ghaznatchetsots avait Ă©tĂ© terminĂ©e il y a quelques mois, les lampadaires avait Ă©tĂ© installĂ©s et mis en Ă©tat de fonctionner, ce ne fut que le 29 nomvembre dernier que la rue fut illuminĂ©e toute la nuit. Ce fut vraiment un bonheur que de traverser la ville sous un Ă©clairage urbain alors que jusqu’à prĂ©sent c’était Ă  la lueur d’une lampe de poche.

RĂ©fĂ©rendum en ArmĂ©nie :
Meme si la presse Internet s’est largement fait l’écho du rĂ©sultat, on ne peut passer Ă  cotĂ© de l’annonce, ou de la confirmation (cela dĂ©pendra des lecteurs) que le rĂ©fĂ©rendum qui visait Ă  modifier la constitution d’ArmĂ©nie pour mieux rĂ©partir le pouvoir entre le PrĂ©sident de la RĂ©publique et le Parlement (en faveur de ce dernier) et permettre notament l’attribution de la double nationalitĂ© aux citoyens armĂ©niens obligĂ©s de sortir de la nationalitĂ© pour obtenir la nationalitĂ© d’un autre pays, mais aussi aux armĂ©niens de Diaspora qui souhaite s’intĂ©grer plus dans la vie intĂ©rieure de leur pays d’origine et de rĂ©fĂ©rence.

Marathon international du Fonds armĂ©nien :
Le marthon qui a Ă©tĂ© organisĂ© dans le monde entier a permis de rĂ©colter plus de 8 000 000 de dollars, et prĂšs de 1 000 000 million d’euros en Europe Ă  l’occasion du PhonĂ©thon organisĂ©. Pour le Karabakh il a Ă©tĂ© annoncĂ© une participation de 200 000 dollars ; soit plusieurs fois plus aue l’an passĂ©. Le mot d’ordre fut le suivant : chaque entreprise a Ă©tĂ© invitĂ© Ă  participer Ă  hauteur de 5 000 drams par salariĂ©. L’appel semble avoir Ă©tĂ© entendu.

Mise en ligne du premier site internet prĂ©parĂ© et actualisĂ© depuis Shoushi :
Une fois n’est pas coutume: Shoushi Group crĂ©e l’évĂšnement qui justifie la prĂ©sentation de ses activitĂ©s ici. Hier, 29 novembre son site internet a Ă©tĂ© mis en ligne, le site internet est prĂ©sentĂ© comme un moyen «d’entrer en relation avec un acteur du dĂ©veloppement Ă©conomique, social et culturel de l’ArmĂ©nie et du Karabakh qui vise Ă  dynamiser leurs liens avec l’extĂ©rieur». Alors meme que nombre de personnes, d’entreprises et d’associations souhaitent oeuvrer et travailler sur place, mais ne dispose pas des contacts nĂ©cessaire pour faire aboutir leurs idĂ©es.

4) Site internet : www.radioarmenie.com
Cette semaine je vous prĂ©sente le site internet de la radio armĂ©nienne de la rĂ©gion Rhones-Alpes. Mais plus qu’une radio rĂ©gionale, c’est une radio virtuelle qu’il est possible d’écouter sur Internet avec le logiciel Windows-mĂ©dia player. VoilĂ  un bon moyen soit de garder contact avec sa rĂ©gion d’origine, soit de changer de programme en zapant d’une radio du Karabakh, voire d’ArmĂ©nie, vers une radio de diaspora. La diffĂ©rence est telle dans la programmation musicale, que soit on aime, soit on n’aime pas. L’un comme l’autre diffuse de la musique armĂ©nienne, mais les styles sont vraiment divergents. Avis aux radionautes.
cliquez ici pour un retour vers l'Ă©talage des Carnets de Shoushi