űAwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Mod%C3%A8le:Shoushi14&printable=yes&printable=yesF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/indexf77f-2.htmllayedwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Mod%C3%A8le:Shoushi14&printable=yesF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/indexf77f-2.html.zx4\Ž]ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÈ Śń`MOKtext/htmlutf-8gzip@Ű7`MÿÿÿÿÿÿÿÿŐș!WSat, 16 Aug 2014 13:14:36 GMT)"°1ïpêêĐêđ)ïPê3\Ž]ÿÿÿÿÿÿÿÿŽ`M ModĂšle:Shoushi14 - WikiHay

ModĂšle:Shoushi14

Un article de WikiHay.

Jump to: navigation, search
15 juillet 2005, numéro 14, page 1/2

Nouvelles de Shoushi

RĂ©daction : Armen Rakedjian ; traduction Franck Bairamian


Artour, 8 ans


Parade militaire Ă  Shoushi le 9 mai


Andrey, de Shoushi, 5 enfants


MĂ©tĂ©o Shoushi :
Temps: pluie
Temp.: 25°C

Coordonnées
Shoushi group
M. Armen Rakedjian
TĂ©l.: (374) 477-31255

Pour recevoir par mail les Nouvelles de Shoushi
s’inscrire par mail :
r.armen@laposte.net
(RĂ©ception N° 13 : 180 inscrits) ModĂšle:Shoushi08

1) Retour sur le 9 mai 1992 ou la libération de la ville de Shoushi
La libĂ©ration de la ville de Shoushi le 9 mai 1992 fut non seulement une Ă©tape dĂ©cisive dans l’histoire de la guerre de libĂ©ration du Karabakh, mais aussi une opĂ©ration militaire remarquable qui marque la naissance de l’armĂ©e de dĂ©fense de la RĂ©publique du haut-Karabakh.
Shoushi est situĂ©e sur la route qui relie la capitale de la RHK, StĂ©panakert, Ă  l’ArmĂ©nie, via le couloir humanitaire de Latchine. Shoushi est une ville forteresse construite sur un rocher fermĂ© par une haute falaise d’un kilomĂštre et demi de long au sud, et ouverte au nord vers StĂ©panakert qu’elle domine de 800m. En mai 1992, les forces armĂ©niennes de dĂ©fense Ă©taient dĂ©jĂ  parvenue Ă  dessĂ©rer l’étau autour de StĂ©panakert, parvenant Ă  libĂ©rer de nombreux villages sur les collines la surplombant. Au dĂ©but de mai 1992, restait une sĂ©rie de village et le quartier gĂ©nĂ©ral des troupes azĂ©ries : Shoushi, d’ou les azĂ©ris bombardaient jour et nuit StĂ©panakert (Ă  10 km en contre bas) qui abritait en plus de ses 50 000 habitants, la majoritĂ© des rĂ©fugiĂ©es des rĂ©gions prises par l’Azerbaidjan en 1991, celles d’Hadrout et de Mardakert en particulier.
Les opĂ©rations militaires pour la libĂ©ration commencent vers 1h-2h du matin le 8 mai par une attaque de diversion au nord ouest de StĂ©panakert vers Kyossolar. La rĂ©action ne se fait pas attendre, le commandant en chef azĂ©ri croyant Ă  une attaque de grande envergure envoie une bonne partie de ses troupes contre attaquer. C’est alors que par un mouvement circulaire, les troupes armĂ©niennes stationnĂ©es Ă  Krkdjan (entre Shoushi et StĂ©panakert) prennent Ă  revers les troupes turques en leur coupant leur retraite. Les troupes azĂ©ries en stationnement Ă  Shoushi se trouvant diminuĂ©es, une large offensive est menĂ©e en direction de Shoushi. Un premier groupe dans le village de Karintag escalade la falaise du rocher dans la nuit du 8 au 9 mai afin de crĂ©er un effet de nombre quand les groupes d’hommes de StĂ©panakert se lancent au meme moment Ă  l’assaut de la ville par le sud depuis StĂ©panakert. Un troisiĂšme groupe partira du village de Shosh, Ă  l’est de Shoushi pour menacer de couper la route Shoushi-Latchine et donc la retraite des soldats azĂ©ris. La route sera laissĂ©e libre pour ne pas avoir Ă  affronter des soldats en dĂ©bandade qui pourraient se resaisir se sachant sans issus.
Les opĂ©rations ont mis aux prises 2 000 armĂ©niens contre plus de 5 000 soldats azĂ©ris. L’un des stratagĂšmes utilisĂ©s fut aussi de bombarder de maniĂšre prĂ©cise plusieurs lieux de Shoushi afin d’affoler les soldats qui se croyaient en sĂ©curitĂ© dans cette ville forteresse rĂ©putĂ©e pour la difficultĂ© d’en venir Ă  bout. Un autre Ă©lĂ©ment Ă  noter est que le com-mandant des forces armĂ©niennes chargĂ© d’organiser la libĂ©ration de Shoushi, Arkady Der TatĂ©vosian, connaissait le chef azĂ©ri en poste Ă  Shoushi pour avoir servi avec lui au temps de l’Union soviĂ©tique.

----
15 juillet 2005, numéro 14, page 2/2
2) Un village de la rĂ©gion d’AskĂ©ran : Djardar
Voici le plus gros village du Karabakh, partagĂ© en 4 parties, Gyune, Rouze, Yeri gyune et Yeri Rouze (Yeri signifie haut en dialecte). Il est situĂ© dans la rĂ©gion de Martouni, sur la route allant de Nngui Ă  karmir Shouka. Il est aussi connu pour la marque de vin qui porte son nom, vin blanc et vin rouge. Quand au ori qu’on y produit, il est rĂ©putĂ© pour rĂ©chauffer, avoisinant les 60°. Pour preuve de sa grandeur, c’est un des rares villages d’Artsakh qui possĂšdait son cinĂ©ma Ă  l’époque soviĂ©tique ! On y trouve aussi une trĂšs grande statue en mĂ©moire des trĂšs nombreux villageois de Djardar morts pendant la deuxiĂšme guerre mondiale, plusieurs centaines !!

3) Actualités
Les derniĂšres semaines ont Ă©tĂ© marquĂ©es par divers Ă©vĂšnements. On peut citer le changement des codes tĂ©lĂ©phoniques en ArmĂ©nie, dĂ©sormais il faut numĂ©roter 9 chiffres contre 8 avant, ceci pour permettre au marchĂ© armĂ©nien de la tĂ©lĂ©phonie mobile de s’ouvrir Ă  la concurence avec l’entrĂ©e d’un deuxiĂšme opĂ©rateur, K-Telecom, filiale de Karabakh Telecom, l’opĂ©rateur national de la RĂ©publique du Haut-Karabakh. L’arrivĂ©e de ce nouvel opĂ©rateur a coincidĂ© avec de graves perturbations sur le rĂ©seau d’Armentel qui avait le monopole donc sur ce marchĂ©. L’Etat d’ArmĂ©nie Ă©tait en conflit avec Armentel (filiale de l’opĂ©rateur national en GrĂšce) en raison d’un investissemnet insufisant dans la rĂ©novation des rĂ©seaux de communication et le tarif prohibitf de ses services. « Viva Cell Â» de K-Telecom s’est fait remarquĂ© par l’attractivitĂ© de ses tarfis. Une compĂ©titin Ă  suivre...
Au niveau Ă©conomique, la ville de Shoushi a vu s’ouvrir une agence immobiliĂšre, la reprĂ©sentation de l’agence « Horizon Â» de StĂ©panakert.
Ces semaines on aussi Ă©tĂ© marquĂ©e par l’inauguration de la nouvelle Ă©cole de musique de Shoushi, un superbe batiment flambant neuf rĂ©novĂ© par une association des Etats-Unis, situĂ© sur l’avenue principale, un peu en dessous de l’Eglise Ghazantchetsots. Lors de votre prochaine venue, vous ne pourrez pas la manquer.
Au niveau des investissement privĂ©s, notons le lancement de la rĂ©novation des bains de Shoushi par le groupement d’entrepreneurs qui rĂ©novent le grand hotel de la ville. Les travaux ont commencĂ© courrant juin, ils doivent etre terminĂ©s d’ici dĂ©but septembre.
A StĂ©panakert aussi de nouveaux magasins ont ouvert leurs portes et en particulier dans des batiments qui ont Ă©tĂ© complĂštement reconstruits sur l’avenue principale Azatamartikneri. Parmis les nouvelles enseignes, on trouve un magasin de meubles, une bijouterie, un bureau d’avocat...
La derniĂšre actualitĂ©s que je vous rapporterai aujourd’hui c’est la tenue des Ă©lections lĂ©gislatives au Karabakh. Les observateurs internationnaux prĂ©sent sur place pour juger de leur qualitĂ© ont fait l’éloge de leur organisation, de leur transparence notant que leur rĂ©gularitĂ© ne pouvait pas etre remis en cause. On annonçait une lutte difficile entre « le parti du gouvernement Â» menĂ© par Ashod Ghoulian et le parti Dashnaktsoutioun. Finalement la surprise fut de taille et le parti Dashnaktsoutioun devait se contenter de 4 seuls dĂ©putĂ©s sur 33, le parti d’Ashod Ghoulian obtenu une quasi majoritĂ© absolument, suivi du parti « Azat Hayrenik Â», identifiĂ© comme pro-gouvernemental.



4) Site internet : www.himnadram.org
Voici l’adresse du site internet du Fonds ArmĂ©nien, l’un des acteurs de la reconstruction de la zone sinistrĂ©e par le sĂ©isme (de 1988) et le constructeur de la Route dorsale du Karabakh.Sur le site vous pourrez trouver toutes les informations sur les projets rĂ©alisĂ©s, ceux en cours et ceux Ă  venir et qui viennent d’etre prĂ©sentĂ©s lors de l’AssemblĂ©e mondiale qui vient de se tenir Ă  Erevan. Et puis vous pourrez adresser vos dons par Internet.
cliquez ici pour un retour vers l'Ă©talage des Carnets de Shoushi