űAwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Image:Nouvelles_de_Shoushi_15_01.jpgF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/indexe94b-2.htmllayedwww.wikihay.info/wikihay/index.php?title=Image:Nouvelles_de_Shoushi_15_04.jpgF:/WikiHay/WikiHay/www.wikihay.info/wikihay/indexe94b-2.html.zxNŽ]ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿȐwPOKtext/htmlutf-8gzip88PÿÿÿÿÿÿÿÿŐș!WSat, 16 Aug 2014 13:14:36 GMT1°1ïpêêĐêđ)ïPêNŽ]ÿÿÿÿÿÿÿÿP ModĂšle:Shoushi15 - WikiHay

ModĂšle:Shoushi15

Un article de WikiHay.

Jump to: navigation, search
1er août 2005, numéro 15, page 1/2

Nouvelles de Shoushi

RĂ©daction : Armen Rakedjian
Aren, 37 ans, dĂ©cĂ©dĂ© d’un cancer en 2 mois.
Il a été enterré hier.


Aren et sa femme Karina


Aren et son fils Vatché


Salon de sa maison, l’une des plus anciennes de StĂ©panakert

Il est parti trop tĂŽt, les projets pleins la tĂȘte

MĂ©tĂ©o Shoushi :
Temps: couvert
Temp.: 25°C

Coordonnées
Shoushi group
M. Armen Rakedjian
TĂ©l.: (374) 477-31255

Pour recevoir par mail les Nouvelles de Shoushi
s’inscrire par mail :
r.armen@laposte.net

1) Le Shoushi touristique
Shoushi est bien plus riche que la seule Eglise de Ghazantchetsots et ses changements ne bĂ©nĂ©ficient pas seulement Ă  la population mais sont aussi largement favorables au tourisme. C’est ainsi que l’asphaltage de l’avenue principale permet une circulation normale, l’improvisation de « cafĂ©s Â» au devant de plusieurs magasins gĂ©nĂ©ralistes autorisent enfin les touristes de passage Ă  faire de vraies haltes Ă  Shoushi. Et cet Ă©tĂ© on a vu se dĂ©velopper des offres de logement chez l’habitant beaucoup plus confortables que ce qui Ă©tait proposĂ© jusqu’alors pour le mĂȘme tarif, qui reste toujours bien moins Ă©levĂ© que l’unique hĂŽtel actuel.
Et avec ces amĂ©liorations de l’accueil, des sites jusqu’à prĂ©sents non visitĂ©s se retrouvent accessibles Ă  ces touristes dont la durĂ©e de stationnement dans la ville historique tend Ă  s’allonger.
Le premier des sites reste bien entendu l’« Eglise Ghazantchetsots Â» rĂ©novĂ©e depuis 1998, centre du Catolicossat de l’Eglise ArmĂ©nienne du Karabakh depuis le recouvrement de l’indĂ©pendance et sa voisine l’« Eglise Verte Â». Dans les sites architecturaux nous trouvons aussi l’indĂ©tronable mosquĂ©e centrale qui nous offre une vue imprenable sur les quartiers bas de la ville depuis le haut de ses minarets.
Shoushi abrite de trĂšs nombreux cimetiĂšres dont un particu-liĂšrement exeptionnel, le Djoulfa du Karabakh. C’est un ensemble de plusieurs centaines de tombes sur les hauteurs de la ville, un peu Ă  l’écart (il faut un peu marcher). L’étonnement est au rendez-vous. Jusqu’à prĂ©sent ce cimetĂšre reste une perle inconnue alors qu’il est d’une richesse unique dans tout le Karabakh pour ne pas dire l’ArmĂ©nie. Le site, un replat en pied de falaise noyĂ© dans la forĂȘt, est tout ce qu’il y a de plus fĂ©Ă©rique.
Ainsi que je m’en suis dĂ©jĂ  fait l’échos, Shoushi dispose depuis mai dernier d’un musĂ©e rĂ©novĂ© avec une maquette animĂ©e prĂ©sentant l’organisation des opĂ©rations militaires qui permirent la libĂ©ration de la ville le 9 mai 1992. Et cette libĂ©ration a aussi son lieu de mĂ©moire : le premier tank qui entra dans la ville. Il est exposĂ© sur la route Shoushi-StĂ©panakert. Avant d’arriver Ă  la capitale, prenez de temps de vous faire prendre en photo Ă  ses cotĂ©s ou sur sa carrosserie. C’est un plaisir chaque fois renouvelĂ©. A noter que LĂ©von, l’un des 5 chauffeurs d’autobus sur la ligne Shoushi-StĂ©panakert, vient de dĂ©marrer la rĂ©novation de la ruine voisine, il prĂ©voit d’y ouvrir un restaurant dans un dĂ©lai de 2-3 ans...
Enfin, la derniĂšre nouveautĂ© : l’ouverture d’un golf de 9 trous par M. Melkom Bek qui a dĂ©jĂ  participĂ© Ă  de nombreux projets culturels et Ă©conomiques tant Ă  Shoushi qu’à StĂ©panakert. Son action est si large qu’il nous faudra y revenir prochainement, mais Ă  part.
En bref, ne vous faites plus désirer, Shoushi vous tend les bras.

----
1 août 2005, numéro 15, page 2/2
2) Un village de la rĂ©gion de Martouni : Nngui
Pour se rendre Ă  Nngui, il faut partir vers l’est Ă  la sortie de StĂ©panakert. Nngui est un village un peu particulier, un pas mal situĂ©, pas trĂšs favorisĂ© par le sort : la route pour y accĂ©der ressemble Ă  s’y mĂ©prendre Ă  une piste safari. Il n’est pas rare qu’au dĂ©tour d’un virage un glissement de terrain ait avalĂ© la moitiĂ© de la route. Et le village aussi subit ces mouvements de terrain, les maisons sont baties sur un sol instable, les murs se fissurent... En gros, on parle pĂ©riodiquement de dĂ©mĂ©nager le village et de le reconstruire sur un terrain plus stable. Jusqu’à ce jour, le projet est sur la table, c’est du provisoinoire... qui dure bien sur !!

3) Actualités
Fin de l’asphaltage de l’avenue Ghazantchetsots :
Le mois de juillet a Ă©tĂ© le mois des finitions pour l’avenue Ghazantchetsots de Shoushi. L’asphaltage a Ă©tĂ© terminĂ© ainsi que les bordures et les trottoirs, les murets le long de l’avenue ont Ă©tĂ© complĂštement rĂ©novĂ©s, l’éclairage urbain a Ă©tĂ© installĂ©, les pilĂŽnes et les barriĂšres ont fini d’ĂȘtre peintes et la cerise sur le gateau c’est la ligne pointillĂ©e qui partage en deux la voie sur sa longueur... En bref, Shoushi dispose enfin d’une avenue digne de ce nom.
Ouverture d’une salle de rĂ©ception :
En construction, Shoushi dispose aussi dĂ©sormais de sa propre salle de rĂ©ception. C’est une rĂ©alisation de Slavik qui vient de rĂ©nover Ă  cet effet l’étage supĂ©rieur de son magasin. Shoushi est donc enfin dotĂ© d’une vrai salle des fĂȘtes, de confĂ©rence... de mariage. Avis aux amateurs !
Augmentation de la frĂ©quentation des mariages cĂ©lĂ©brĂ©s Ă  Shoushi :
Dans la rubrique insolite, il est Ă  noter une augmentation sensible du nombre des mariages cĂ©lĂ©brĂ©s Ă  l’Eglise de Ghazantchetsots de Shoushi. Les cortĂšges venus de StĂ©panakert sont lĂ©gions, au moins 2-3 par jour, le week-end cela n’arrĂȘte pas, leur nombre atteind mĂȘme la dizaine le samedi.
Ouverture d’un restaurant au Djedeurduze et d’un bar en face de la mosquĂ©e :
Le Djedeurduze, c’est le nom local d’une immense pelouse naturelle qui donne une vue sur le canyon qui ensĂšre la ville de Shoushi. C’est le coin parfait pour les pique-niques, les parties de jeux avec les enfants ou pour les colonies et pour les touristes le coin idĂ©al pour dĂ©jeuner devant un panorama extraodinaire. C’est un peu Ă  l’écart, en hauteur, derriĂšre quelques arbres qu’une ruine est en cours de rĂ©novation et qu’un cafĂ©-restaurant vient d’ĂȘtre ouvert. Une bonne adresse Ă  retenir.
Ouverture d’une maison d’hote : « Old Shoushi Â» :
Parmis les maisons qui ont vue sur la gorge qui entoure le rocher de Shoushi on a celle de Saro, le mĂȘme Saro qui s’occupe des rĂ©fugiers de Shoushi et du Karabakh. Saro est donc le parfait exemple de l’homme Ă  plusieurs casquettes, proposant dĂ©sormais un ensemble de 3 chambres d’accueil. Il a commencĂ© cette activitĂ© au hasard de ses rencontres en raison de sa maitrise de l’anglais, une connaissance rare Ă  Shoushi. Petit Ă  petit son accueil s’est organisĂ©, il a commencĂ© Ă  rĂ©parer le rez de chaussĂ©e de sa maison afin de pouvoir accueillir des groupes, et cet Ă©tĂ© sa maison est devenue un carrefour incontournable pour les gens de passages et les groupes qui souhaitent faire une halte ou sĂ©journer Ă  Shoushi Ă  des tarifs vraiment abordables.

4) Site internet : www.oldchat.ru fenetre Armenia-NKR
Si vous voulez discuter en direct avec les jeunes et les moins jeunes de StĂ©panakert, du Karabakh et de Shoushi, il faut vous rendre sur le forum Armenia-NKR par le lien ci-dessus. Chaque jour il sont des dizaines Ă  se connecter. Le chat est devenu ces derniers mois l’une activitĂ©s prĂ©fĂ©rĂ©es des internautes locaux. La prĂ©sence de cyber-cafĂ©s est gĂ©nĂ©rale Ă  StĂ©panakert et dans les rĂ©gions c’est presque devenu une course de vitesse. DĂ©jĂ  Ă  Shoushi les 4 postes en ligne commencent Ă  ĂȘtre insufisant Ă  certaines heures. Le chat est une ouverture nouvelle d’autant plus important pour un pays assiĂ©gĂ©.
cliquez ici pour un retour vers l'Ă©talage des Carnets de Shoushi